mercredi 17 juillet 2019
Accueil / A la une / 10 futurs gradés à l’école pour intégrer les unités peu attractives
Les élèves sortiront directement OPJ de l'école des gradés (MG/L'Essor).

10 futurs gradés à l’école pour intégrer les unités peu attractives

On en sait un peu plus sur “l’école des gradés“. Ce dispositif est destiné à recruter des militaires pour servir dans les brigades en déficit d’attractivité.

Dans une interview à L’Essor, le général Bertrand François évoque l’avenir immédiat de l’école de Gendarmerie de Dijon dont il vient de quitter la tête.

Lire aussi sur L’EssorL’école de Gendarmerie de Dijon va accueillir cinq compagnies supplémentaires!

Il annonce que, comme prévu, c’est bien l’établissement bourguignon qui accueillera aussi l’école des gradés à partir de septembre 2019.

Cette première promotion de futurs gradés officiers de police judiciaire (OPJ) sera composée de 10 élèves.

Quatre gradés des armées et six du CSTAGN

Ces derniers sont six gendarmes du corps de soutien technique et administratif de la Gendarmerie (CSTAGN) qui changent de corps. Les quatre autres sont des militaires des armées du grade d’adjudant ou équivalent.

Lire aussi sur L’EssorInfo L’Essor : la Gendarmerie recrute des gradés des armées pour servir dans des brigades en “déficit d’attractivité”

Ils vont entreprendre une formation d’un an en alternance. Ces futurs gradés vont notamment suivre à Dijon des cours intensifs de  sécurité publique générale et de police judiciaire. Mais ils vont aussi effectuer des stages en immersion dans des brigades afin d’apprendre leur futur métier.

Rappelons que ces volontaires conservent leur grade actuel et leur ancienneté à la condition  d’accepter de servir dans une unité en “déficit d’attractivité”. “Après 5 ou 6 ans, ils rejoindront le cycle normal d’encadrement de la gendarmerie”  a précisé le directeur général de la Gendarmerie lors de son audition par la commission de la défense et des forces armées en octobre 2018.

A la fin de la scolarité, les sous-officiers auront un arrêté d’intégration en Gendarmerie.

Un autre dispositif pour les spécialistes

Un autre dispositif destiné à attirer des gendarmes dans ces unités va être mis en place. Il concerne les spécialistes. Les candidats montagne, hélicoptères, motocyclistes, augmenteront leur chance d’y parvenir s’ils acceptent de suivre leur stage dans ces unités.

Le directeur général a expliqué cette démarche devant les députés de la commission de la défenseC’est un moyen un peu détourné de donner de l’attractivité: on paie son écot au manque d’attractivité, mais l’on obtient, en contrepartie, un retour en termes de stage, de formation et d’avancement”.

D.C et J-F.C

A voir également

Photo d’illustration DC/L'Essor

Mobilité: les régions les plus et les moins attractives

Pour les gendarmes, les régions les plus attractives sont la Nouvelle-Aquitaine, la Bretagne, les Pays de Loire, l’Occitanie, Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte-d'Azur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *