lundi 23 octobre 2017
Accueil / A la une / La Yamaha Tracer 900 renvoyée provisoirement au garage (actualisé)
Une Yamaha Tracer. Crédit photo: Yamaha Motor France.
Une Yamaha Tracer. Crédit photo: Yamaha Motor France.

La Yamaha Tracer 900 renvoyée provisoirement au garage (actualisé)

(Article mis à jour le 17 juillet à 17h35 avec les déclarations de Yamaha Motor France).

La fiabilité de la Yamaha Tracer 900 en question. C’est une info révélée par nos confrères de Caradisiac.com : l’emploi de la moto Yamaha Tracer 900 est suspendu dans la Gendarmerie. Le retrait provisoire du service des Tracer, annoncé le 7 juillet, a été pris en vertu du « principe de précaution et à titre conservatoire », confirme à L’Essor la Gendarmerie.

En tout, environ 500 motos de ce modèle vont donc être remisés au garage. Ce retrait provisoire du service ne va pas cependant stopper l’activité des motocyclistes de la Gendarmerie, qui peuvent compter sur un parc de plus de 3.000 motos. La Police nationale aurait également suspendu l’emploi de cette moto impliquée récemment dans deux accidents mortels.

Deux accidents mortels

L’hommage au major Frédéric Prouteau, décédé en service dans la Nièvre

Le 7 juin, Frédéric Prouteau perd la vie dans un accident de la circulation routière. Lors du drame, ce gendarme motocycliste de la brigade motorisée (BMO) de Château-Chinon (58) de 34 ans encadrait des stagiaires du CNFSR en route pour le circuit de Magny-Cours. Saisie, l’IRCGN mène l’enquête sur cet accident. Deux mois plus tôt, en avril, Florent Laverdure, policier municipal à Tours, trouve lui la mort dans un accident en se rendant sur une opération, sur l’A10.

Jean-Luc Beck, le procureur de Tours, avait détaillé dans une interview à France Bleu les circonstances de cet accident. « Il semble bien qu’il n’y ait pas eu la moindre intervention d’un tiers, raconte le magistrat. D’après ce que nous avons pu voir sur le film, la moto se met à guidonner, il y a manifestement soit un problème de maîtrise dû à la vitesse, ce qui peut paraître étonnant compte-tenu de la profession du mis en cause, ou alors, il y a un problème mécanique. »

Au lendemain du décès de Florent Laverdure, Yamaha avait rappelé plus de 16.000 motos MT-09, Tracer 900 et XSR 900, pour remplacer, « par précaution », les supports inférieurs de guidon. « Il n’y a aucun lien de cause à effet entre le rappel et cet accident, c’est une coïncidence », précise à L’Essor Alexandre Kowalski, le directeur communication de Yamaha Motor France.

« Le frein filet peut avoir mal été appliqué sur les goujons des supports inférieurs de guidon, expliquait le constructeur à propos de ce rappel. Du fait des vibrations moteur, les goujons peuvent se desserrer légèrement. Dans les cas extrêmes, ils pourraient se desserrer complètement des supports inférieurs de guidon ce qui pourrait provoquer une perte de contrôle de la direction. » 

Enquête en cours

Trois mois après ce rappel, une source interne à la Gendarmerie s’interroge elle aujourd’hui à propos d’un éventuel « problème de guidage dû à une légèreté de la moto à l’avant ». L’enquête en cours devrait permettre d’y voir plus clair sur la fiabilité de ce modèle, jugé, lors des dernières livraisons il y a un an, « très maniable » et « très performante » par l’école de Gendarmerie de Fontainebleau sur sa page facebook. La suspension de l’emploi de la Tracer 900, « quelle que soit la mission à accomplir », « ne préjuge en rien de la décision définitive qui sera prise au terme des expertises en cours », précise cependant la Gendarmerie.

De son côté, Yamaha Motor France déplore les décès malheureux des deux motards. « Nous sommes convaincus que dans ces deux accidents de la route notre moto n’est pas en cause », souligne Alexandre Kowalski, qui rappelle que les modèles de ce deux-roues en service dans la Gendarmerie ont déjà roulé près de 2,5 millions de km avec « zéro retours négatifs ». Enfin, contrairement à ce qui a circulé sur les réseaux sociaux, l’adjudant-chef Jérôme Mitaine, le motocycliste qui a trouvé la mort seul en service le 5 juillet dernier,  dans les Yvelines, ne circulait pas au guidon d’une Yamaha mais d’une BMW RT 1200.

Gabriel THIERRY

A voir également

Comportement suspect autour du procès Merah : les deux suspects relâchés

Les deux hommes placés en garde à vue, en raison du comportement suspect de l’un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *