vendredi 21 juillet 2017
Accueil / Société / Défense / Un mémorial national pour les soldats morts en opérations extérieures  
Photo d'illustration (S.D/L'Essor).

Un mémorial national pour les soldats morts en opérations extérieures  

Voici le compte-rendu du conseil des ministres relatif à l’hommage aux morts en opérations extérieures.

Le ministre de la défense et le secrétaire d’Etat chargé des anciens combattants et de la mémoire ont présenté ce mercredi en conseil des ministres une communication relative à l’hommage aux morts en opérations extérieures.

 Le Président de la République a dévoilé le 18 avril 2017, le projet de Mémorial national en hommage aux morts pour la France en opérations extérieures qui sera élevé au rang de Haut lieu de la mémoire nationale. 

Sur de nombreux théâtres d’opérations extérieures, les soldats, les marins, les aviateurs luttent pour la liberté, pour la défense des droits de l’homme et contribuent à la sécurité de la France et de ses concitoyens. Cet engagement a un prix que des hommes et des femmes payent parfois de leur vie.

Le Président de la République a voulu que soit honorée leur mémoire.

C’est la vocation du Mémorial national d’hommage aux morts pour la France en opérations extérieures.

Le mémorial auprès duquel les familles pourront se recueillir, sera édifié dans le jardin Eugénie Djendi, situé dans le Parc André Citroën, Paris 15ème.

Les travaux d’aménagement du jardin pour accueillir le projet de l’artiste Stéphane Vigny, dont l’œuvre a été retenue par un jury présidé par le Gouverneur militaire de Paris et composé de personnalités venant de divers horizons du monde de l’art, de l’histoire, du monde combattant, débuteront sous l’égide de la ville de Paris au mois de septembre prochain. Le ministère de la défense participera financièrement à ces travaux et assurera le financement et la maitrise d’ouvrage de la réalisation de l’œuvre.

La réalisation de ce monument s’ajoute à l’hommage et la reconnaissance, à l’égard de la quatrième génération du feu, que le Gouvernement a engagé à travers un volet social important.

Cet engagement s’est traduit concrètement par l’assouplissement des critères d’attribution de la carte du combattant aux militaires ayant participé à une opération extérieure. Ainsi, la retraite du combattant, la rente mutualiste majorée par l’État, le port de la Croix du combattant, l’aide matérielle, sociale et morale de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre sont ouverts à la quatrième génération du feu. Enfin, la loi de finances de 2017 prévoit un supplément de pension pour les conjoints ou partenaires survivants de militaires, âgés de moins de 40 ans et ayant au moins un enfant à charge.

Ces mesures sociales sont la marque d’une solidarité et d’une fraternité essentielles à l’égard de nos soldats.

Afin de rappeler leur engagement et leur sacrifice les noms de ces soldats de la nouvelle génération du feu, morts pour la France, seront gravés en lettres d’or sur les murs du futur Mémorial national, afin que chacun se rappelle que les pages les plus nobles de l’histoire de France s’écrivent aussi au prix du sang.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *