lundi 23 octobre 2017
Accueil / A la une / Un réserviste de la gendarmerie primé dans la sécurité informatique
Kevin Heydon, directeur sécurité de l'information du groupe L'Occitane.
Kevin Heydon, directeur sécurité de l'information du groupe L'Occitane.

Un réserviste de la gendarmerie primé dans la sécurité informatique

Tous les ans, le gratin de la sécurité informatique se réunit à Monaco en octobre, pour le salon des « Assises de la sécurité des systèmes d’information ». Parmi eux, un officier de la réserve opérationnelle, Kevin Heydon, a été primé. Il vient de recevoir le prix « Culture sécurité », remis à l’ouverture de ce salon, ce mercredi 11 octobre. Directeur sécurité de l’information du groupe de cosmétiques L’Occitane (9.000 salariés dans le monde), il a mis en place une politique de sensibilisation aux risques de fuites de données dans son entreprise. « Cette politique de sensibilisation s’appuie sur ma conviction profonde qu’il vaut mieux concevoir la sécurité comme un enjeu métier, et associer les collaborateurs à la mise en place de cette sécurité, que de l’imposer comme un processus contraignant », explique-t-il.

Depuis près de dix ans, Kevin Heydon troque régulièrement le costume cravate contre la tenue bleue des gendarmes. Ce lieutenant de réserve commande aujourd’hui un détachement mobilisé pour la gestion des grands événements ou pour des opérations de sécurité publique dans le département des Alpes-de-Haute-Provence. Un engagement qui s’est imposé naturellement pour cet ingénieur qui avait hésité à faire Saint-Cyr. En 2010, il sort major de sa promotion d’élèves-officiers de réserve. « Je ne suis pas d’une famille de tradition militaire, je n’ai pas fait de service national, mais je voulais servir, explique-t-il. Cela permet de rester accroché à la réalité du monde. » Un engagement important qui ne se fait pas au détriment de sa carrière professionnelle. Au contraire. Depuis deux ans, Kevin Heydon est le directeur sécurité de l’information du groupe L’Occitane. Un poste qu’il a obtenu notamment grâce aux compétences acquises dans la réserve opérationnelle. Les qualités qui ont fait pencher la balance en sa faveur pour ce poste sont, estime-t-il, « l’intégrité, la gestion de crise, et la capacité à prioriser les urgences ».

A voir également

Paris, le 18 octobre 2017, discours aux forces de sécurité intérieure d'Emmanuel Macron à l'Elysée (M. GUYOT/ESSOR)

Emmanuel Macron remet en cause la directive du temps de travail

On ne l’attendait pas sur ce terrain là. Emmanuel Macron a remis sur  le tapis …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *