vendredi 22 septembre 2017
Accueil / L'actualité Occitanie / Pézenas : le “cultivateur” finit la saison en prison
Les 120 pieds ont été fauchés sur place et conduits à la gendarmerie de Servian pour être incinérés. Leur poids avoisine les 300 kg. (Photo Gendarmerie nationale).
Les 120 pieds ont été fauchés sur place et conduits à la gendarmerie de Servian pour être incinérés. Leur poids avoisine les 300 kg. (Photo Gendarmerie nationale).

Pézenas : le “cultivateur” finit la saison en prison

Le samedi 2 septembre à 20h, les pompiers de Pézenas (Hérault) sont intervenus sur un feu de broussaille entre Alignan et Tourbes. Une intervention plutôt banale jusqu’à ce qu’ils découvrent une plantation de 120 pieds de cannabis dans des pots de 100 litres ! L’ensemble de la culture est disposé sur un terrain en friche.

Prévenus, les gendarmes de Servian, appuyés par le peloton de surveillance et d’intervention de Pézenas font d’autres découvertes : un système d’arrosage et un groupe électrogène mais également des produits phytosanitaires (engrais liquide, produits de traitement) permettant la culture des pieds en toute autonomie.

L’enquête de proximité a permis de démontrer que “le cultivateur” utilise une caravane proche des lieux de culture. Les 120 pieds ont été fauchés sur place et conduits à la gendarmerie de Servian pour être incinérés. Leur poids avoisine les 300 kg.

Le lendemain, dimanche 3 septembre, une opération judiciaire conduite par les gendarmes de la compagnie de Pézenas a permis l’interpellation d’un individu proche de la caravane. Une centaine de sacs d’engrais et des produits phytosanitaires, similaires à ceux trouvés dans la zone de culture, ont été découverts dans la caravane et au domicile de l’individu. Placé en garde à vue, cet homme de 53 ans domicilié à Pézenas a reconnu être le propriétaire de la plantation.

Il faisait l’objet d’une fiche de recherche pour une mise à exécution d’un jugement dans lequel il a été condamné en 2012 à trois ans d’emprisonnement dont un avec avec sursis.

A l’issue de sa garde à vue, il a été déféré devant le procureur de la République à Béziers pour la mise à exécution de sa fiche de recherche. Il a été incarcéré.

Il devra répondre de ses actes très prochainement devant le tribunal correctionnel de Béziers.

A voir également

Section de recherches (Photo d'illustration S.D L'Essor)

Deux sœurs handicapées disparues : la mère interpellée par les gendarmes

La mère de deux fillettes handicapées disparues depuis plusieurs mois a été interpellée et placée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *