lundi 24 avril 2017
Accueil / L'actualité Hauts-de-France / Pas-de-Calais : un forcené interpellé par les gendarmes
Photo d'illustration (S.D/L'Essor).

Pas-de-Calais : un forcené interpellé par les gendarmes

Ce mercredi 18 avril vers 12h30, un quinquagénaire demeurant à à Muncq-Nieurlet dans le Pas-de-Calais menace de se suicider. Le Samu prévient les sapeurs-pompiers qui se rendent sur place pour lui porter secours. L’homme est alcoolisé. Les sapeurs-pompiers entendent une détonation et préviennent immédiatement les gendarmes. Comme le rapporte La Voix du Nord, les militaires connaissent l’individu chez lequel ils sont déjà intervenus en février.

D’importants moyens sont donc mobilisés : le Psig de Wizernes, les gendarmes de la cob de d’Audruicq, ceux de la brigade de Calais et de la compagnie de Saint-Omer. Le forcené a été interpellé puis hospitalisé. L’arme, un pistolet à billes, non létal, a été saisie. Les sapeurs-pompiers, choqués d’avoir été peut-être pris pour cible, ont porté plainte ainsi que le SDIS du Pas-de-Calais.

Dans un communiqué, Matthias Fekl, ministre de l’Intérieur, a “fait part de son indignation à la suite de la lâche agression de trois sapeurs-pompiers appelés pour une intervention à Muncq-Nieurlet“. Le ministre témoigne “son entier soutien, ainsi qu’à leurs collègues et aux gendarmes de la compagnie de gendarmerie départementale de Saint-Omer qui ont assuré la sécurisation des lieux“.

Matthias Fekl rappelle “qu’au même titre que les policiers et les gendarmes, les sapeurs-pompiers exposent tous les jours leur vie pour protéger celle des autres, et méritent à cet égard notre respect et notre gratitude“.

A voir également

LOGO FFOC

Manifestation des épouses des représentants des forces de l’ordre ce samedi

Elles se révoltent ! Poussées par leur ras-le-bol face à “l’agressivité toujours plus intense” envers les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *