mardi 23 mai 2017
Accueil / A la une / Novadem remporte un deuxième marché de drones de la Gendarmerie
Le drone NX70 de Novadem. Crédit : Novadem.
Le drone NX70 de Novadem. Crédit : Novadem.

Novadem remporte un deuxième marché de drones de la Gendarmerie

La société française Novadem, constructeur de drones civils et militaires depuis dix ans, a remporté l’appel d’offres lancé en avril 2016 pour l’acquisition de 19 micro-drones de la Gendarmerie. Novadem avait déjà fourni quatre micro-drones durcis à l’Institution en remportant un premier marché il y a tout juste un an, en novembre 2015.

Un drone de moins de 1 kg 

Il s’agit du drone NX70. Un drone plus compact que le NX110 précédemment choisi puisqu’il pèse moins de 1kg (au lieu de moins de 2 kg pour le NX110). L’aéronef renferme deux caméras ultra HD et la possibilité d’y ajouter une caméra thermique. De plus, le système intègre des liaisons cryptées entre le pilote (équipé d’une interface de type tablette) et le drone. Ce type de micro-drone possède une autonomie de 45 minutes, son rayon d’action est de 3 km, et il est capable de résister à des vents allant jusqu’à 60 km/heure. Un parachute y est intégré pour prévenir d’une éventuelle chute.

Le prix du NX 70 est de 20.000 euros. Le coût de fabrication de ce micro-drone a été optimisé grâce, notamment, à l’utilisation d’une impression 3D. Cette technique de fabrication industrielle a permis de diviser par dix le nombre de pièces de l’appareil. Un atout pour réduire également le temps de montage du drone.

Aide au maintien de l’ordre, recherche de personnes,…

Ces drones seront déployés dès début 2017 et viendront essentiellement équiper les forces aériennes de la Gendarmerie (FAG) en métropole et outre-mer, ainsi que certaines unités d’intervention et de surveillance. Ils pourront être utilisés dans le cadre de missions de maintien de l’ordre, lors de recherches de personnes ou de preuves.

Concepteur et constructeur de ses propres drones, l’entreprise Novadem, basée à Aix-en-Provence, équipe déjà les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône, l’armée française (DGA et STAT) et le Pôle drones de la SNCF.

Un nouveau marché de très bon augure pour cette société qui compte accroître ses effectifs de 50% durant l’année 2017 et étendre ses locaux pour faire face à la hausse de la demande et par conséquent, de sa production.

Nathalie DELEAU 

2 Commentaires

  1. Ciuonti francesco

    Il est extra mais je ne pourrais pas me le payer trop cher pour faire mes reportages photo et vidéo quand je part en Aventurier.

  2. Charles Dujean

    MADE IN FRANCE … Dur à croire ! issu du monde du modélisme … j’ai du mal à y croire !
    Monté en france serait plus probable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *