mercredi 13 décembre 2017
Accueil / L'actualité PACA / Meurtre d’un policier de la Bac d’Aix-en-Provence: perpétuité requise contre deux malfaiteurs

Meurtre d’un policier de la Bac d’Aix-en-Provence: perpétuité requise contre deux malfaiteurs

Justice (Photo Matthieu GUYOT/Essor)
Photo d’illustration (Matthieu GUYOT/Essor)

“Pas d’indulgence ni de faiblesse“, l’avocat général a requis mercredi la réclusion à perpétuité avec une peine de sûreté de 22 ans à l’encontre de Jean Bengler et Jean Bengler
jugés pour le meurtre d’un policier en 2011 à Vitrolles devant les assises des Bouches-du-Rhône.
“Toute peine inférieure serait une indulgence et une faiblesse concédée à ce tandem de voyous. Pas d’indulgence ni de faiblesse“, a déclaré l’avocat général Olivier Couvignou, décrivant un box des accusés “cimenté dans le mensonge”.
Il a également requis 20 ans de réclusion criminelle à l’encontre de Bruno Bonati, 42 ans, 15 ans à l’encontre d’Auguste Debard 34 ans, et trois ans à l’encontre de Lionel Le Gratiet.
Dans le box, les accusés restent impassibles. Dans la salle, où se trouvent de nombreux policiers en civil, un homme éclate en sanglots à l’annonce des réquisitions.
La perpétuité réelle sera uniquement pour le père et la mère privés de leur fils. La perpétuité réelle sera pour les deux filles” du policier tué Eric Lalès, 37 ans, fauché par une rafale de kalachnikov lors d’une course-poursuite avec des cambrioleurs, ajoute le représentant du ministère public.
Dans la nuit du 27 au 28 novembre 2011, cinq hommes à bord d’une Audi et d’une BMW volées cambriolent coup sur coup trois magasins à Saint-Martin-de-Crau, Aubagne et Venelles, embarquant une grande quantité d’alcool et plusieurs milliers d’euros de produits surgelés pour “préparer les
fêtes”, selon l’enquête.

Des parvenus en Rolex

Une course-poursuite s’engage à plus de 200 km/h avec la Brigade anti-criminalité d’Aix-en-Provence, qui va essuyer des rafales de kalachnikov tirées de l’Audi. Dans le véhicule de la Bac, sur le siège passager, le policier Eric Lalès est touché à la tête et à l’épaule et décèdera des suites de ses blessures le 8 décembre. Le corps encagoulé d’un passager de l’Audi, Patrick Lombard, sera également retrouvé sans vie à côté du véhicule.
Les principaux suspects, Jean Bengler, 27 ans, qui comparaît pour meurtre, et Jean-Baptiste Dominici, 40 ans, accusé de complicité de meurtre et complicité de tentatives de meurtres, nient avoir été présents ce soir-là dans l’Audi. Seul Auguste Debard a partiellement avoué les faits, reconnaissant
avoir participé aux cambriolages.
Jean-Baptiste Dominici, recherché au moment des faits pour un braquage, est accusé par un témoignage anonyme d’avoir “donné l’ordre de tirer” à Jean Bengler pour ne pas être rattrapé par la police.
Au cours d’un réquisitoire de plusieurs heures, l’avocat général a qualifié Dominici de “caïd”, Bengler étant “son porte-flingue du moment“, “l’exécuteur zèlé, le petit garçon”, âgé d’à peine une vingtaine d’années au moment des faits.
M. Couvignou a également dénoncé “la chappe de plomb qu’auront fait peser sur ce procès des accusés solidaires dans le mensonge”, des “parvenus en rolex” et leur “banditisme vorace et décomplexé, affranchi de toute considération pour la vie humaine dès lors qu’il s’agit de sauver le voyou de
la meute”.
“Je ne plaiderai pas, je n’en ai pas envie”, a déclaré plus tôt dans la journée Me Emmanuel Molina, avocat des parties civiles: la famille d’Eric Lalès dont ses deux filles aujourd’hui âgées de 14 et 15 ans, et Christophe Cottet, le “miraculé de l’apocalypse“, un policier présent dans la voiture “rafalée” au côté de son collègue.
Pour l’avocat, “à la mort s’est ajouté le spectacle pathétique du mensonge prolongé”.
Le procès avait débuté le 2 mars. Le verdict est attendu vendredi.

A voir également

Le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Crédit photo: Vinci Airports).

Notre-Dame-des-Landes : les gendarmes se préparent à toutes les hypothèses (infographie)

Les gendarmes vont-ils faire leur retour sur la zone à défendre de Notre-Dame-des-Landes ? Ce mercredi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !