samedi 27 mai 2017
Accueil / L'actualité Occitanie / Manifestants pacifiques “gazés” à Anduze : jugement d’un officier repoussé

Manifestants pacifiques “gazés” à Anduze : jugement d’un officier repoussé

La justice a repoussé lundi au 26 avril le délibéré concernant un commandant de gendarmerie qui avait frappé et aspergé de gaz lacrymogène, sans raison légitime, des manifestants pacifiques à Anduze (Gard) en 2011.

Mi-janvier, six mois de prison avec sursis avaient été requis contre ce commandant, Frédéric Warrion, 40 ans à l’époque des faits, devant la chambre du militaire du tribunal correctionnel de Marseille.
La décision “est prorogée au 26 avril”, a déclaré la présidente lundi.Le militaire avait fait preuve “d’une violence gratuite” en s’en prenant sans sommation au rassemblement d’une centaine de personnes qui bloquait un petit train à vapeur, le 21 janvier 2011, avait déclaré à l’audience le procureur Olivier Sabin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *