mardi 12 décembre 2017
Accueil / L'actualité Pays de la Loire / Loire-Atlantique : deux escrocs confondus par les gendarmes
Photo d'illustration (S.D L'Essor).

Loire-Atlantique : deux escrocs confondus par les gendarmes

L’enquête des gendarmes de Loire-Atlantique a été longue, minutieuse et efficace! Elle a permis de mettre un terme à une escroquerie présumée de plus de 382.000€ au préjudice d’une trentaine de victimes dans les départements de Loire-Atlantique, du Maine-et-Loire, de la Vendée et de la Gironde.

Les faits se sont étalés sur trois mois en 2015. Les anciens clients d’une entreprise de pose de panneaux photovoltaïques ont été démarchés par une société de consulting en habitat. Ils se sont vu proposer des refinancements de leur crédit de travaux déjà effectués. En réalité, les papiers signées par les victimes étaient de nouveaux crédits pour des travaux fictifs!

Les personnes escroquées n’ont découvert le pot aux roses qu’à la lecture de leurs relevés bancaires faisant état de débit par des organismes officiels de crédit.

Les gendarmes de la brigade de recherches de Nantes et de la brigade territoriale de La Chapelle-sur-Erdre appuyés par le GIR 44 ont travaillé sur le dossier. Identifiés, les deux escrocs présumés, âgés de 39 et 47 ans,  ont été interpellés le 28 novembre, l’un dans l’Hérault, l’autre en Loire-Atlantique.

Après leur garde à vue, ils ont été présentés le 30 novembre devant le juge du tribunal de La Roche-sur-Yon et placés sous contrôle judiciaire. La justice leur reproche des faits d’escroquerie : faux, usage de faux, exécution d’un travail dissimulé, abus de confiance, abus de biens sociaux, banqueroute par détournement d’actifs et absence de comptabilité.

 

A voir également

Frédéric Gallois, ancien patron du GIGN (Crédit photo: MG/L'Essor).

Commandement unique des forces d’intervention : “pas une bonne solution” selon Frédéric Gallois, un ancien chef du GIGN

Pendant seize ans, il a servi au sein de l’une des unités les plus prestigieuses …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !