lundi 27 mars 2017
Accueil / Vie des personnels / Le général Soubelet publiera un livre en mars
Couverture du livre de Bertrand Soubelet
Couverture du livre de Bertrand Soubelet

Le général Soubelet publiera un livre en mars

Le 24 mars, le général de corps d’armée Bertrand Soubelet publiera, chez Plon, un ouvrage intitulé “Tout ce qu’il ne faut pas dire”. Si le titre annonce la couleur, le sous-titre est encore plus clair: “Insécurité, justice, un général de Gendarmerie ose la vérité”.

Nous n’avons pu prendre connaissance du contenu de ce livre, mais il doit être sensible, surtout si l’on se rappelle que le franc-parler du général lui avait valu, le 1er septembre 2014, de perdre sa place de Directeur des opérations et de l’emploi, c’est à dire de numéro 3 de la Gendarmerie.

D’autant qu’il est extrêmement rare, en France, de voir des généraux en activité s’exprimer sur des sujets d’actualité.

Cette publication aurait dû rester secrète jusqu’au dernier moment. Mais, suite à une maladresse de la société de distribution de Plon, la parution a brièvement été annoncée en ligne. Vite retirée, l’information n’a pourtant pas échappé à la veille du ministère de l’Intérieur et de la Direction générale de la Gendarmerie, où les esprits sont désormais en ébullition en attendant de savoir ce qu’a pu écrire le “général Courage”, comme il avait été surnommé lors de son éviction.

Le 18 décembre 2013, alors DOE de la Gendarmerie, le général  Soubelet avait exprimé de fortes réserves sur la politique pénale face aux délinquants, relevant notamment le nombre de remises en liberté. Ses propos, tenus devant la commission de “lutte contre l’insécurité” présidée par le député socialiste Jean-Pierre Blazy, avaient surpris.

Si de nombreux gendarmes de la base avaient salué ces positions, leur auteur s’était attiré les foudres de sa hiérarchie et s’était vu recadrer par le Premier ministre, Manuel Valls, le 7 janvier 2014 lors de ses voeux à la Gendarmerie: « Les forces de l’ordre et la justice doivent partager les mêmes buts”, avait estimé le ministre, précisant qu’avec “la Garde des sceaux, nous sommes sur la même longueur d’onde”. “Je demande de poursuivre le travail dans le même état d’esprit et je ne tolérerai aucun manque à cette ligne de conduite sur le cap, la direction et la manière de travailler ensemble car l’engagement et la loyauté sont indispensables »….

Huit mois plus tard, le général Soubelet quittait son poste pour aller commander les 4600 militaires de la gendarmerie d’outre-mer.

A voir également

Bataille du référencement : Tégo lance sa première campagne d’affichage à Paris

  La fédération Tégo, qui souhaite faire évoluer la protection sociale de la communauté de …

44 Commentaires

  1. PARIOS

    Le général Soubelet sort un livre en mars mais il quitte la Gendarmerie. Tout comme le DGGN Denis Favier qui partirait aussi en fin d’année. Ca fait beaucoup de monde en instance de départ. Les policiers auraient ils la peau des Gendarmes ???? Qui pour prendre la DGGN ? le MG ? le Général MAZY ? Les arcanes du pouvoir sont sordides.

  2. buquet

    je souhaite soutenir la gendarmerie et savoir où se procurer le livre du général

    bien triste France

    Merci d’avance

  3. SUPPLIS

    en 2008, le général SOUBELET m’a allègrement sanctionné dans le grade alors que je venais de dire ce que je pensais. Il était alors commandant de région de MIDI PYRENEES. Je n’ai pas oublié et jamais je n’oublierai ce coup de griffe sur ma carrière. Par contre, je veux tourner la page de son livre, je l’achèterai c’est certain. Au moins un officier général qui a des couilles. Il y en a si peu. Il y a 173 généraux en gendarmerie tous des carriéristes comme d’ailleurs beaucoup d’officiers et sous officiers gendarmerie. Et tout ceci sur le dos de la base, je pense à mes camarades en poste aujourd’hui qui doivent en chier avec cet état d’urgence.

  4. chamalo

    J’attends également avec impatience la sortie de son livre…

  5. Borg

    je suis de l’avis de SUPPLIS, beaucoup trop de carriéristes dans la gendarmerie, j’ai du subir personnellement l’amour des barrettes d’un cdt de cie, la base a toujours subi ce problème, entre les carriéristes et les lèches bottes il est difficile pour un vrai gendarme de faire son boulot ! mais je lirais ce livre, pour une fois qu’un général ose ôter les peaux de bananes qui bouchaient ses yeux !

  6. ANSTETT

    Le travail se poursuivra sans la Ministre et bientôt sans le premier ministre.

  7. ANSTETT

    Durant ma dernière fonction j’étais près de dieu et ses disciples et je peux dire que ce général dit la vérité, rien que la vérité, toute la vérité.
    Mais, et il y a toujours un mais, pour arriver à obtenir son grade il a fait comme tous ses collègues, il a lui aussi écrasé tout sur son passage, à savoir toutes vérités qui n’étaient pas bonnes à dire.
    A bon entendeur, salut !

  8. thierry

    moi aussi je suis de l’avis de SUPPLIS trop de généraux et trop d’officier carriériste en gendarmerie.moins d’officier plus de gendarme, qui fait le boulot à part les gendarmes

  9. Boisier

    Je ne connais pas ce Général, mais je lui tire mon chapeau car je suis retraité. Enfin des étoiles bien posées, alors que certains ont des étoiles alors que ce ne sont pas des lumières.
    Pas de souci, j’achèterai son livre, car je pense qu’il fera un tabac./.

  10. Respects au Général SOUBELET enfin quelqu’un qui dit ce qu’il pense et la vérité sur ce qui se passe en France on ne l’a pas écouté mais au contraire on l’a mis à l’écart ce n’est pas juste . En attendant la France part en perdition alors qu’il y avait des solutions à l’époque et pour moi maintenant s’est trop tard .. Vivement la sortie de son livre je pense qu’il aura un grand succès .

  11. Dominique

    Peu importe le passé, nous avons tous un jour ou un autre du faire valoir notre autorité, elle peut blesser, elle peut faire réfléchir, elle peut propulser…. toutes les choses ne sont pas bonnes à dire mais là… chapeau mon général, peu d’entre nous sous officiers compris iraient jusqu’au bout, nous n’avons cure que ces béni oui oui courtisant le pouvoir et s’il faut que cela explose tant pis, les syndicats de police vont se taper sur le ventre, la politique prendra le sens du vent et nous serons encore une fois sur le couperet….
    En tout cas nous avons eu ces derniers temps des patrons avec des couilles, il ne faudrait pas les lâcher, la critique est toujours plus facile !!!

  12. dubernet

    enfin un officier superieur qui ose dire ce qu il pense meme si par le passe il a fait comme la grande majorite se taire se taire et accepter .Durant ma carriere de gendarme je n ai trouve que deux officiers capables et pres des gendarmes mais leur avancement a ete stoppe.actuellement les officiers fleurissent de partout,il y en a dans toutes les brigades de gendarmerie” mais que font ils et s en compter tous les grades.Cela me rappelle la prise d arme l’ors de ma fin de stage au fort de Charenton lorsque le commandant de stage nous a dit Vous etes la cheville ouvriere de la gendarmerie,tant qu il y aura des gendarmes il y aura la gendarmerie le jour qu il y aura que des officiers il n y en aura plus.ON Y ARRIVE A GRAND PAS

  13. BASTIEN

    Retraité depui 1986,intégré amicales Retraités de l’ Arme, bien amicalement à tous, moblos, ou autres., sans attendre les 55 ans., sans avoir été réserviste. Quant un gendarme rit ….

  14. BASTIEN

    bien volontiers, ayant reçu l’Essor et à ma huitième adress en 2016, bon courage à vous tous, qui $êtes en activité, et aaux amis retraités.

  15. brice

    J’ai eu le plaisir de travailler sous ses ordres. En contact direct avec lui à plusieurs reprises, j’ai apprécié son pragmatisme et sa clairvoyance. Un de ceux qui forcent NATURELLEMENT le respect. J’attends donc le livre avec impatience.

  16. HENRI

    C’est vrai, les officiers sont méchants et carriéristes, les sous officiers gentils et travaillent. Avec des clichés comme ça on ne fait qu’affaiblir notre parole. Halte à la lutte des classes et un peu de nuances que diable.

  17. maïté Bouquillion

    Bravo Pettian
    Je vois Monsieur Soubelet que vous êtes et serez toujours fidèle à vous même ne changez rien. Je lirais votre livre, et même si vous quittez la gendarmerie, j’espère que nos chemins se croiseront à nouveau, vous aviez 33 ans, quand je vous ai connu votre épouse et vous même.
    Bon vent à votre livre ainsi qu’à toute la famille.

  18. Franck

    Pour avoir rencontré tres récemment, le Général SOUBELET, il n’a selon ses propres termes aucune envie de quitter la Gendarmerie ! Son livre va faire du bruit et tant mieux, pour nous, qui composons la base !!

  19. achile

    ancien du groupement d’intervention ministériel, j’achèterai le livre d’un général qui en a de c……. et qui ne baisse pas le pantalon ; à quand nos chefs bougeront ils plus nombreux que vous pensez les suivrons.

  20. Un Général 4 étoiles de la Gendarmerie, mis au placard:
    Publié le 21 mars 2015 par Paulo

    ~Il semblerait que la ministre de la Justice Christiane Taubira et le Premier ministre Manuel Valls n’aient pas apprécié les critiques du Général Soubelet, numéro trois de la gendarmerie, à l’encontre de la politique pénale, lors de son audition à l’Assemblée nationale. L’homme a été remplacé , et mis au placard. > > >

    Le tort du Général Soubelet ? Avoir critiqué la politique pénale de Christiane Taubira

  21. Dancan10

    Il y a heureusement une majorité d’officiers de valeur respectables et respectés en gendarmerie. Les “mauvais ” finissent par le payer un jours. À notre époque ce qui pêche c est le manque de sanction. Que ce soit dans les familles, a l école, dans l Armée et dans la vie publique les sanctions ne sont pas appliquées donc inefficaces. Pour les délinquants il manque cruellement
    de places en prison. Comment voulez vous que les magistrats sanctionnent sévèrement s il n y a pas de places en prison pour les appliquer. Est-ce plus économique pour le gouvernement de les laisser dehors avec la mise en place de sanctions alternatives à l incarcération? Ces dernières pour la plupart ne sont pas respectées donc inefficaces. Il y a une catégorie de la population délinquante qui se fout royalement du “attention la prochaine fois si vous recommencez” …au bout de x délits commis.

  22. J’ai cotôyé le futur général dans les années 90 au CID. il inspirait confiance et dégageait une maitrise parfaite des connaissances de l’arme.
    Il avait un défaut qui est aussi une qualité, il faisait “jeune” physiquement , un jour je lui en ai fait la remarque, sa réponse a été : je sais on me l’a souvent dit et il a souri.
    Ce genre de chef entrainerait ses hommes n’importe où tellement il inspire confiance.
    Je vais acheter son livre dès sa sortie.

  23. Michel-Pierre.

    Mes devoirs mon Général.
    Vous avez, vous au moins, dit la vérité vraie ; telle que tous les Français aimeraient l’entendre.
    Ceux qui, élus par le peuple, ne laissent transparaître que ce qui est “acceptable” pour la tranquillité publique, feraient bien mieux de prendre exemple sur vous et agir, plutôt que punir.
    Honneur aux cœurs purs.

  24. dede

    Bonjour à toutes et à tous
    je découvre aujourd’hui l’existence de ce livre (paru ou a venir) .
    J’ai également eu le privilège de connaitre le Général SOUBELET quand il commandait la Cie de Villeneuve sur Lot en 1989.
    Il était jeune capitaine. Il a rapidement été considéré comme un homme de terrain, compétent tant dans son commandement, qu’en organisation des opérations de police judiciaire.
    Très rapidement, comme dit ci-dessus, il a su imposer le respect et la considération.
    Outre le boulot, Il a remmener une ambiance sereine dans la compagnie, créant des activités pour les familles, faisant aménager de vieux locaux et y installant des salles de sports qui encore aujourd’hui sont utilisées par les militaires et leurs familles.
    Un officier a l’écoute de son personnel qu’il savait défendre si nécessaire.
    J’ai notamment de lui un magnifique souvenir, en 1989, il m’avait confié l’organisation des expositions du Bi-centenaire de la Gendarmerie sur les six brigades concernées de la compagnie de Villeneuve sur lot. Un travail assez fastidieux qu’il a su reconnaitre et m’en féliciter.
    J’espère qu’il ne quittera pas la gendarmerie et j’y crois ; ce n’est pas un officier a démissionner devant la difficulté.
    Cordialement
    andré

  25. Frédérick Morvan

    Halte à la guerre des polices ! Ce ne sont pas les policiers qui auraient “la peau des gendarmes”. Les policiers ne sont pas les ennemis héréditaires des gendarmes – sauf, peut-être, au niveau de certains grands chefs qui se tirent la bourre pour flatter les politiques.

    Signé : un off de police qui travaille avec bonheur dans un service mixte police-gendarmerie

  26. Stricker

    Il faut tout de même remarquer qu’il y a des secteurs de non droit dans d’autres pays que la France, par exemple en Allemagne. Je ne sais pas si le général Soubelet pensera aux causes de cette situation, mais quelqu’un l’a annoncée il y a plus de cent ans, Nietzsche disant : la démocratie moderne est la voie historique vers la décomposition de l’Etat.

  27. Stricker

    A propos du Premier ministre, Manuel Valls, déclarant le 7 janvier 2014 lors de ses voeux à la Gendarmerie: « Les forces de l’ordre et la justice doivent partager les mêmes buts…car l’engagement et la loyauté sont indispensables.”

    Envers qui tout citoyen, gendarmes compris, doit-il être loyal : envers des chefs politiques incompétents, irresponsables, souvent arrivés au pouvoir par la ruse et le mensonge, avec la complicité de mass media servant des intérêts particuliers, ou envers le bien public ou, tout simplement le peuple ?
    D’ailleurs soit dit en passant, il existe quelque part un article obligeant tout fonctionnaire à dénoncer tout dysfonctionnement qu’il découvre. En application de cet article, il faudrait muter tout responsable mutant un fonctionnaire appliquant cet article. Sans attendre la prochaine élection qui fera quelques mutations.

  28. VINCENT

    Colonel (R) je trouve qu’il est bon de dire ces choses qu’il nous faut “refouler” en France comme jadis les allemands de l’est ou les “citoyens” soviétiques…
    L’alliance objective des majorités corporatistes et politisées des fonctionnaires, journalistes et politiciens, soit l’establishment nous enferme dans la pensée unique totalitaire et stupide. Son centre est l’archaïsme et la servilité…
    Il est bon qu’un homme brillant et honnête dans cette position ose s’affranchir de cette aliénation bien trop pesante et bien trop ravageuse…
    J’écris encore en Français, c’est déjà de la résistance…

  29. JEV

    Bonjour à tous, serait-il possible de pouvoir contacter le général SOUBELET?
    J’ai été sous ses ordres en AVIGNON alors que j’étais en poste à l’EDSR de 2000 à 2002. J’ai particulièrement apprécié ce gradé (qui était colonel à l’époque)… Si vous pouviez lui transmettre mon Email et qu’il me contacte (s’il le désire), cela me ferait grand plaisir d’enter en contact avec lui… Je réside dans la Haute-Garonne… Merci pour ce que vous pourrez faire… Je le félicite au passage pour son livre et pour avoir eu le courage de s’exprimer de la sorte devant les parlementaires… C’est tout en son honneur, ce qui n’est pas le cas de tous les généraux, fussent-ils de deuxième section ou à la retraite… Ab imo pectore mon général…

  30. Vraiman

    Avant de se poser en “lanceur d’alerte” face aux politiques, aux juges…à la terre entière, il eut été judicieux, fort de son rang de directeur des opérations et de l’emploi, de balayer devant sa propre institution. Malheureusement pour lui, à prendre ces gens-là pour des stupides, son rêve d’accès au poste de DG s’est envolé. Bref, rien d’important pour tous les gendarmes qui, égratignés chaque jour un peu plus par leur hiérarchie, ne songent cependant qu’à faire ce pour quoi ils sont payés, et qui se moquent bien de ces luttes intestines au plus haut niveau.

  31. Dorylée

    “…Ses propos, tenus devant la commission de “lutte contre l’insécurité” présidée par le député socialiste Jean-Pierre Blazy, AVAIENT SURPRIS…”
    Les politiques laxistes conduites depuis longtemps ont amené la France dans l’état où elle se trouve aujourd’hui : attentats de Charlie, décapitation d’un chef d’entreprise massacre du Bataclan et des terrasses ,etc. Comme le bon peuple s’en émeut, on créer une commission pour faire semblant de chercher une solution. Alors on demande à un Général de valeur d’expliquer la réalité du terrain et comme elle n’est pas conforme à l’idée qu’on s’en fait, on vire le Général. Quand l’homme est fiévreux, on casse le thermomètre ! Il n’est pas à la veille de guérir…

  32. STEMMELE>N Eric

    Je suis commissaire divisionnaire de police en retraite et je suis très content qu’un général de gendarmerie s’exprime ainsi. Mais le général Favier , DGGN n’a manifestement pas soutenu son adjoint direct, c’est aussi cela la vérité. On va voir ce qu’en penese Bertrand Soubelet. Dossier à suivre. Rassurez vous c’est pareil dans la police si ce n’est pire

  33. tibitin

    Bonjour,
    Le livre sera dispo pour 14€ sur la FNAC.fr ou chez vos libraires, à compter du 24/03/16.
    Bonne journée.

  34. JULLIEN Hervé

    Bonjour mon Général,
    Fils, petit fils, grand oncle dans la Gendarmerie Nationale, frère Général de Division dans cette GRANDE arme que j’ai servi moi même pendant 37,5 années
    je vous dis merci. Il faudrait plus de gens comme vous dans ce Corps d’Elite. Mais respirons la Gendarmerie Nationale doit exploser, retraité comme beaucoup nous vous y aiderons. Nous ne laisserons pas tomber notre Grande DAME que nous avons servi pendant tant d’années. Un Général comme vous, mon Général, ça se respecte, et dommage que nos dirigeants ne le fassent pas, ils ne connaissent rien de ce qu’est la GENDARMERIE NATIONALE. Ils auraient dû apprendre avant d’être Président ou Ministres.
    Merci mon Général, j’achèterai votre livre, avec mon plus profond respect.

  35. Courage à lui!!!
    Simple gendarme, je suis l’auteur du livre : “LE PARIA – De la lumière à l’enfer” – Ma hiérarchie a brisé ma vie – Dix ans de combat pour la vérité.
    Un ouvrage soutenu entre autres par : SOS fonctionnaire victime, l’Adefdromil (Association de défense des droites des militaires) etc…

    Tous les renseignements sur http://www.christophe-bellan-livres.fr et Facebook : Christophe bellanlivres.

  36. Haxaire Francis

    Il est grand temps de sortir du cocon à La Grand Muette.
    Pour une fois qu’un responsable militaire de haut rang en activité tient des propos pertinents et cohérents sur les insuffisances patentes de notre sécurité intérieure et n’attend pas d’être à la retraite pour “l’ouvrir” !
    La prestation du Général sur Soir 3 le 23 mars était d’ailleurs des plus humbles et parfois hésitante.
    Non il ne s’agit pas d’un pamphlet contre le gouvernement actuel mais bien plus de susciter la prise de conscience collective d’un problème urgent et majeur à régler.
    Bravo au Général Soubelet pour son courage et sa lucidité et dont acte.

    Le Capitaine (ER) Francis HAXAIRE, Armée de Terre, ESOA 38° promotion de l’EMI Montpellier

  37. DUPORT

    Ancien sous-officier (adjudant-chef) de l’Armée de l’Air je regrette tout simplement, avec mon plus profond respect pour son rang et appellation, que le Général Soubelet ne soit que le seul de la “Grande Muette” à avoir osé parler ainsi alors que bon nombre d’officiers généraux, toute arme confondue, pensent la même chose que lui. Ce comportement l’honore et j’achèterai son livre. D44.

  38. JEV

    J’ai eu comme commandant de groupement le général Soubelet en Avignon lorsque j’ai été muté à l’EDSR d’Avignon. Je l’ai été suite à des problèmes de santé (problème cardiaque). Toutefois, certains, et notamment les gradés ont crû que je fabulais, il aura fallu que je leur montre le compte rendu médical pour qu’ils me croient. Oui, tous les gradés en gendarmerie sont des carriéristes, Soubelet inclus. Personnellement, moi, en tant que simple gendarme je n’ai pas hésité à m’adresser sans passer par la voie hiérarchique au ministre de la défense, au président de la République ainsi q-au commandant de légion et de région. Mais tous ont fait la sourde oreille alors que j’étais au plus mal. J’ai reçu un courrier de la part d’un gégène carriériste de la DDGN cinq mois plus tard, c’est pour dire si vous êtes écouté. J’aurais pu me suicider cinquante fois sans que cela émeuve un de ces carriéristes mais bon… ceci étant j’ai personnellement…

  39. JEV

    publié un livre “””l’impitoyable broyeuse à pandore”” aux éditions EDILIVRE.
    où je raconte mes mésaventures en gendarmerie, ce que sont la majorité des gradés en gendarmerie, et surtout ce que subit la base. Base qui sans elle la gendarmerie n’existerait pas. Seul regret, et qui est que le général n’ait pas davantage défendu ses gendarmes pendant son activité. Et lui demander s’il le regrette.

  40. En retraite depuis 2000, après une carrière de gradé, Cdt Bmo, je vois enfin un Officier de Haut rang qui ose dire la vérité, ce qui se passe vraiment sur le terrain, oui, notre sécurité est menacée, les médias ne sont même plus écoutés tant ils sont muselés par nos “élites” .
    Mes devoirs, mon Général, je vous reçois 5/5 , j’ hâte de vous lire.
    A cette occasion , j’adresse mes salutations au Capitaine AXAIRE, sergent en 1965 au 170 émùe R.I.M à Golbey : Caporal AGRAMS.

  41. louassier

    Mes devoirs mon Général !
    Je suis convaincu que vous avez dit la vérité, rien que la vérité , et c’était votre devoir de le faire !
    Merci pour cette action courageuse !
    Mais quelle façon de récompenser la franchise et la loyauté d’un haut serviteur de l’Etat !
    Bien sûr j’achèterai votre livre !

  42. Faligant

    Merci, M. Soubelet, d’avoir révélé aux interprètes judiciaires le motif de la baisse de leur travail: des procédures concernent les délinquants étrangers traitées superficiellement pour éviter de réquisitionner et de payer des interprètes!
    Par contre, à ces interprètes, le Ministère de la Justice vient de reconnaître enfin, en janvier 2016, le droit aux cotisations sociales et de retraite, qu’il n’a jamais assumé, les employant “au noir” depuis des décennies!

  43. Ernotte guy

    Je suis heureux qu,un officier supérieur relate ce mal être,pour ma part j’ai intègre l’arme en 1956 avec un énorme besoin se vérité et d’honnêteté, malheureusement mes espoirs furent vite déçus .j’ai mis fin.a ma carrière après 16 ans dégoute de ce que j’ai endure.

  44. Afrique

    Bonjour à tous!
    Merci d’avance à celui (celle) d’entre vous qui me passerait soit le mail soit le numéro de téléphone de Bertrand Soubelet, mon ami d'”enfance” dont j’ai perdu la trace depuis quelques années et que je retrouve tout entier dans son coup de gueule.
    Bravo Bertrand!
    Mon adresse: ngandolina21@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *