jeudi 21 septembre 2017
Accueil / A la une / La Gendarmerie sur le pont après le violent passage d’Irma (vidéo)

La Gendarmerie sur le pont après le violent passage d’Irma (vidéo)

Ils sont désormais près de 1.900 à sécuriser l’île. Emmanuel Macron s’est rendu ce mardi 12 septembre aux Antilles pour évaluer les dégâts causés par l’ouragan Irma. Accompagné du directeur général de la Gendarmerie nationale, Richard Lizurey, le président de la République a défendu l’action des pouvoirs publics dans la gestion de cette crise. « Dès que l’information a été connue, l’Etat s’est mobilisé », a-t-il expliqué, répondant ainsi à la polémique autour du manque d’anticipation de l’administration.

En tout, environ 700 gendarmes sont présents ou en route vers les îles Saint-Barthélemy et Saint-Martin. Parmi eux, des gendarmes mobiles, du GIGN ou encore des « experts » de la police technique et scientifique, arrivés ce mardi avec deux tonnes de matériel pour procéder à des examens, tels que la reconnaissance des corps, l’identification des victimes ou la recherches de causes des décès. Les gendarmes ont procédé en tout à 24 interpellations à la suite de vols, un chiffre désormais stable montrant que la situation est sous contrôle. Les dégâts matériels causés par cet ouragan de force 5 sont évalués pour le moment à un milliard d’euros. Onze décès sont à déplorer, ainsi que plusieurs blessés et disparus. « A Saint-Martin et Saint-Barthélemy, la population est éprouvée et les conditions de vie restent difficiles », précise la préfecture de la région Guadeloupe. Gabriel THIERRY.

A voir également

Balaruc-les-Bains : gendarmes et réservistes contrôlent les bus

Une dizaine de gendarmes de la toute nouvelle brigade de Balaruc-les-Bains dont trois réservistes, a effectué …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *