vendredi 20 octobre 2017
Accueil / L'actualité Grand Est / Ardennes : un gendarme dans un état très grave après une chute à la centrale nucléaire de Chooz ( Actualisé)
panneau gendarmerie à Boos (76)
Photo d'illustration (S.D L'Essor).

Ardennes : un gendarme dans un état très grave après une chute à la centrale nucléaire de Chooz ( Actualisé)

Version actualisée 

Si l’état de santé du gendarme blessé demeure préoccupant, son pronostic vital n’est plus engagé relate L’Union dans un article publié le lundi 25 septembre sur son site.

Le pronostic vital d’un gendarme de 35 ans est engagé après une chute d’une dizaine de mètres lors d’un exercice à la centrale nucléaire de Chooz dans les Ardennes rapporte le journal L’Union. Les faits se sont déroulés ce jeudi 21 septembre vers 16h30. Selon nos informations, ce vendredi matin, il était toujours dans un état très grave . Ce vendredi soir,  cité par l’Union le lieutenant-colonel Balon, adjoint au chef de groupement des Ardennes, évoquait toujours « un pronostic vital réservé » de ce jeune gendarme de 35 ans.

Le militaire appartient au peloton spécialisé de protection de la Gendarmerie (PSPG). Il a été héliporté à l’hôpital de Liège en Belgique. Le site rvm.fr précise que l’accident s’est déroulé lors d’un exercice dans un bâtiment désaffecté de la centrale.

Le colonel Frédéric Mollard, patron des gendarmes des Ardennes, indique qu’une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de ce drame.

A voir également

Ses vaches empruntent la route pour la traite : l’éleveur convoqué à la gendarmerie

Un éleveur de Vailly, un village de 900 âmes en Haute-Savoie, a été convoqué à la gendarmerie …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *