lundi 23 octobre 2017
Accueil / L'actualité PACA / Escadron 24/6 d’Antibes : le capitaine Sandevoir succède au chef d’escadron Pascal Charlot
Paul sandevoir
Le capitaine Sandevoir dans la salle d'honneur de l'escadron et devant les portraits de ses prédécesseurs ( Photo D.C)

Escadron 24/6 d’Antibes : le capitaine Sandevoir succède au chef d’escadron Pascal Charlot

L’escadron de gendarmerie mobile d’Antibes 24/6 ( groupement 2/6 de Hyères) a changé de tête cet été. Et de génération. Le capitaine Paul Sandevoir, 27 ans,  a en effet, succédé au chef d’escadron Pascal Charlot, 59 ans. Ce dernier, a pris une retraite méritée après plus de 40 ans dans l’institution et va intégrer la réserve. Nul doute que cet officier très expérimenté et très apprécié a beaucoup à faire partager et à apprendre aux réservistes.  (Lire ci-dessous).

Le nouveau “patron” de l’escadron d’Antibes vient de l’escadron 31/6 de Toulouse où il a commandé pendant trois ans le peloton d’intervention, une “expérience très enrichissante” .

Saint-Cyrien âgé de 27 ans, originaire du sud-ouest, Paul Sandevoir a “baigné” depuis tout petit dans la gendarmerie avec la figure tutélaire d’un grand-père officier de l’arme.

Ancien élève du lycée militaire d’Aix-en-Provence, il voulait pourtant au départ servir dans l’artillerie, un voeu en partie exaucé avec un séjour en corps de troupe de deux mois chez les bigors du 11 e Régiment d’artillerie de Marine (RAMa).

Mais à Coëtquidan, son “vorace” qui était un gendarme, lui a donné envie et l’a convaincu de choisir la gendarmerie, ce que son classement lui a permis.

Je n’ai pas regretté une seule seconde” sourit le jeune officier qui a déjà pris ses marques à Antibes et qui est parti en mission à la frontière franco-italienne dès son arrivée avant de faire ses valises pour un mois à Calais.

Le colonel Gerber, commandant le groupement de Hyères a confié le commandement au capitaine Sandevoir ( Photo Escadron 24/6)

Avec l’escadron de Toulouse et son peloton d’intervention, l’officier a été projeté à Sivens, en Corse, en Guyane et en Martinique.

Breveté parachutiste, le capitaine Sandevoir est aussi moniteur d’intervention professionnelle. A Antibes, un escadron comprenant cinq pelotons, il est entouré de trois capitaines et d’un lieutenant.

 

Pascal Charlot : de “GA” à chef d’escadron commandant d’escadron

 

Entré à 18 ans dans la Gendarmerie, il vient d’en sortir à 59 ans et s’apprête à rempiler dans la réserve. 40 ans et huit mois de service de gendarmerie dont une seule année dans “la blanche” et encore, comme gendarme auxiliaire à la brigade du Grau- du- Roi ainsi qu’un intermède comme commandant d’une compagnie d’élève gendarme à Montluçon et encadrant d’une promotion d’élèves officiers à Saint-Cyr Coetquidan. Le chef d’escadron Pascal Charlot est une figure de la gendarmerie mobile.   Il vient de quitter l’institution avec la croix de chevalier dans  l’ordre national du mérite, la croix du combattant, le titre de reconnaissance de la nation, la médaille d’outre-mer , la médaille d’or de la défense nationale,  la médaille de la protection du territoire etc.. et des dizaines de félicitations. Tchad,  Kosovo , Bosnie Herzégovine durant 13 mois,  Afghanistan, Mauritanie, et de nombreux séjours outre-mer dont la Guyane avec l’opération Harpie. Pascal Charlot a presque participé à toutes les opérations extérieures. Après l’école de Berlin en 1977, il a successivement servi dans les escadrons 7/22 Antibes, 2/15 de Bron, 22/5 d ‘Annecy, 34/5 de Roanne, 23/5 de Pontcharra-sur-Bréda, 13/6 de Narbonne, 44/7 de Beaune qu’il a commandé avant de boucler la boucle avec un retour à Antibes où il restera quatre ans.

 

A voir également

Un scientifique à la tête de la section de recherches de Dijon

Le 17 octobre 2017, le général Olivier Kim, commandant la région de gendarmerie de Bourgogne-Franche-Comté …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *