mardi 23 mai 2017
Accueil / A la une / Eric Freyssinet prend la tête de la « mission numérique » de la Gendarmerie
Éric Freyssinet, alors chef de la division de lutte contre la cybercriminalité de la Gendarmerie, lors du FIC 2013, à Lille, à droite de Pierre-Luc Réfalo (Photo M.GUYOT/ESSOR).
Éric Freyssinet, alors chef de la division de lutte contre la cybercriminalité de la Gendarmerie, lors du FIC 2013, à Lille, à droite de Pierre-Luc Réfalo (Photo M.GUYOT/ESSOR).

Eric Freyssinet prend la tête de la « mission numérique » de la Gendarmerie

La « mission numérique » de la Gendarmerie nationale prend forme. Elle a désormais un patron : il s’agit du colonel Eric Freyssinet. Il dirige ce nouveau service rattaché au cabinet de la direction générale de la gendarmerie nationale chargé de mettre en musique la transformation digitale de l’arme. Eric Freyssinet a été nommé à ce poste le 1er mai 2017, précise la Gendarmerie nationale à « L’Essor ». Il était auparavant conseiller au sein de la délégation ministérielle chargée de la lutte contre les cybermenaces, au ministère de l’Intérieur, un poste qu’il occupait depuis mars 2015.

Annoncée par Bruno Le Roux, alors ministre de l’Intérieur, lors du 9e Forum international de la cybersécurité (FIC), en janvier 2017, la « mission numérique » a pour objectif d’ «assurer de manière transverse la transformation numérique de la Gendarmerie ».

Ce service devrait être constitué de quatre à cinq personnes dans un premier temps. Il aura notamment en charge la supervision de NeoGend – un programme en cours d’équipement en tablettes et smartphones -, de ses applications, des réseaux sociaux, des référents numériques ou encore de la cybersécurité.

Diplômé de l’école Polytechnique en 1995, Eric Freyssinet est un gendarme spécialiste des nouvelles technologies et de la cybercriminalité. Il a ainsi dirigé le département informatique-électronique de l’institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale (IRCGN). De même, Eric Freyssinet a commandé le centre de lutte contre les criminalités numériques de 2010 à 2015. Son nouveau poste à la tête de la « mission numérique », précise la Gendarmerie nationale, s’inscrit « dans la continuité de dix-neuf ans de carrière dans le domaine de la lutte contre la cybercriminalité ».

Gabriel Thierry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *