mercredi 24 janvier 2018
Accueil / A la une / Emmanuel Macron remet en cause la directive du temps de travail
Paris, le 18 octobre 2017, discours aux forces de sécurité intérieure d'Emmanuel Macron à l'Elysée (M. GUYOT/ESSOR)
Paris, le 18 octobre 2017, discours aux forces de sécurité intérieure d'Emmanuel Macron à l'Elysée (M. GUYOT/ESSOR)

Emmanuel Macron remet en cause la directive du temps de travail

On ne l’attendait pas sur ce terrain là. Emmanuel Macron a remis la question de la transposition en France de la directive européenne du temps de travail sur le tapis, ce mercredi 18 octobre, lors de son discours aux forces de sécurité intérieure. A l’Elysée, devant les cadres, le président de la République a déroulé pendant une heure et demie son projet pour lutter contre la délinquance et le terrorisme durant son quinquennat. Un exercice rare – le seul précédent connu date de la présidence de Nicolas Sarkozy -, où le chef de l’exécutif a alterné entre « attentes » et « engagements ».

Les thèmes abordés ? Lutte contre le terrorisme, police de sécurité au quotidien, lutte contre l’immigration irrégulière…. La parole présidentielle s’est longuement attardée sur ces chantiers prioritaires. Puis, de manière inattendue, le président de la République a haussé le ton sur la question épineuse de la transposition de la directive européenne sur le temps de travail.

« Sur ce sujet, du temps de travail, je dirai aussi très clairement que ma détermination est complète pour que, aussi bien la Gendarmerie que le ministère des Armées, ne soient pas concernés par la directive bien connue, annonce Emmanuel Macron. Les choses sont claires, notifiées à qui de droit, et seront portées jusqu’à leur terme. »

La suite du discours du président est alors couverte par un léger brouhaha, signe de la surprise des cadres de la sécurité intérieure présents sous les ors de l’Elysée. Avant son élection, le futur président avait seulement promis l’ouverture de « discussions » pour que l’application de cette directive « ne porte pas atteinte au potentiel opérationnel ».

Arrivée d’Emmanuel Macron pour son discours aux forces de sécurité.

Une publication partagée par L’Essor de la Gendarmerie (@lessordelagendarmerie) le

Une dégradation de 6% des capacités

Justement, au printemps, le directeur général de la Gendarmerie nationale Richard Lizurey estimait déjà que la transposition de cette directive avait dégradé de « 6% » la capacité opérationnelle de l’Arme, à la suite de la mise en place, depuis septembre 2016, d’une instruction accordant à chaque gendarme onze heures de repos par tranche de vingt-quatre heures. Et ce n’est pas fini. La France doit encore transposer totalement cette directive européenne, d’ici la fin de cette année 2017. Ce texte européen limite le temps de travail à 48 heures par semaine. Soit, pour le patron des gendarmes, une potentielle dégradation supplémentaire de 3 % des capacités opérationnelles de l’Institution.

Ce n’est pas le seul sujet sur lequel le président de la République affiche sa fermeté. Pour les mutualisations entre Police et Gendarmerie, là aussi, dans la ligne droite des premières annonces de l’exécutif, Emmanuel Macron semble déterminé à avancer. Optimisation des moyens, chasse aux doublons, allègement des états-majors en administration centrale, réorganisation de la chaîne logistique…: « Il faudra enfin aller au bout des redéploiements territoriaux entre la Police et la Gendarmerie en matière de sécurité publique et réexaminer le répartition des effectifs sur le terrain », prévient Emmanuel Macron. Affaire à suivre.

Gabriel THIERRY.

A voir également

Un gendarme du Centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N) (Crédit photo: GT/L'Essor).

Comment les gendarmes font face à une cybercriminalité toujours plus massive

Entre les forces de l’ordre spécialisées sur le numérique et leurs cousins des stupéfiants, il …

23 Commentaires

  1. Pendorus

    HA HA HA HA !!!!!

  2. JEANNESSON

    Très en. La disponibilité Gendarmerie au service des citoyens à suffisamment été dégradée ces dernières années. La sécurité ne se travaille pas avec une montre. La force de la gendarmerie c est d être présente partout en tout temps et En tout lieu et ce n est plus le cas . Ceux qui se considèrent comme des bureaucrates n ont rien à faire en Gendarmerie ( sauf cas particuliers bien sûr et il y en a)

    • Superman

      Ouais, Jeannesson je parie que vous n’avez jamais fait une journée de 25 ou 30 heures de travail de suite… Pour les Gendarmes des unités territoriales, ce n’est pas exceptionnel!

      Les forces de l’ordre et les militaires des armées ont le droit a des temps de repos!

      En revenant sur l’application de la directive européenne, une fois de plus, il crache au visage des militaires français. Il est peut-être le chef des armées, mais il ne mérite pas notre respect!

      Donc si l’on fait le bilan depuis la venue de Macron… Budget en baisse dans un premier temps, et pour bientôt, gel du point d’indice, jour de carence, réduction du temps de repos, augmentation des missions!

      Je propose de revenir à 1 jour de repos par semaine et la suppression des quartiers libres en plus!

      • Jean-Luc 2938

        C’est vrai, mais pourtant, il faut reconnaître que cette directive Européenne est bien difficile à mettre en place, tant pour les départementaux que pour les moblos, et que dire des militaires en opérations presque 9 mois sur 12.
        C’est pour cela qu’avant il y avait des dispositifs de reconnaissance particuliers, 5 annuités supplémentaires, la retraité à 55 ans, une rémunération qui était à la hauteur… mais là aussi tout fout le camp.
        De moins en moins de reconnaissance, de plus en plus de travail dans des conditions de plus en plus déplorables, moi je suis retraité, mais je vous souhaite bon courage les gars. En attendant un nouveau 2001…..

        • Superman

          Mon CB arrive parfaitement à appliquer ces nouvelles directives… Il nous pond des services cohérents en intégrant ces nouveaux paramètres. Et nous sommes un cob à 12 avec une bonne activité!

          C’est possible…

    • Un Gendarme épuisé (normal quoi)

      Jeannesson, je ne sais pas qui vous êtes, mais certainement pas un Gendarme de terrain.
      mais supposons que vous en soyez un: J’imagine que travailler 70 heures par semaines (payés 35h: pas d’heures sup’ pour les militaires)? jours et nuits, tout ça pour que votre famille ait la chance de vivre dans une caserne insalubre est effectivement un merveilleux avantage pour votre femme et vos enfants. D’ailleurs vous êtes divorcés et ne voyez plus vos enfants.
      Vous savez, le traitement réservé aux militaires de la gendarmerie s’est vu très largement dégradé au cours des dernières années :
      Indices de solde gelés depuis des années, effectifs et budget réduit à peau de chagrin, mobilité géographique et déplacement opérationnels à foison, insalubrité scandaleuse suite au à l’absence d’entretien et au vieillissement général des logements, considération de la hiérarchie, métier devenant de plus en plus dangereux, repos physiologique inexistant digne d’un bagne, droit d’avoir une vie dont se fout éperdument l’opinion publique…
      Bref, ce mépris récurant envers les Gendarmes et les autres militaires juste devenu une honte nationale.
      Oui je vous vois venir tel un bobo parisien, si on est pas content, on peut partir.. Seulement nous aimons servir notre pays et il faut bien que de toute façon quelqu’un fasse le boulot… Nous ne demandons qu’un minimum de décence et de considération!

      • Superman

        Mon CB arrive parfaitement à appliquer ces nouvelles directives… Il nous pond des services cohérents en intégrant ces nouveaux paramètres. Et nous sommes un cob à 12 avec une bonne activité!

        C’est possible…

    • maux

      Nous sommes la pour appliques les lois, la directive européenne doit s’appliquer aux gendarmes pour qu’ils puissent profiter eux aussi d’une vie de famille.

    • POPOL

      Argh ! Encore une facétie verbale des Plus Belles Moustaches du Nogentais. J’ai pourtant des souvenirs de mon expérience en Gendarmerie de quelques supérieurs hiérarchiques qui profitaient des imprécisions sur la réglementations relative à la condition du personnel pour régler bassement des comptes avec leurs subordonnées. Les Lois et Règlements visent justement à limiter cette capacité de nuire dont les chefaillons usent chaque fois que la norme manque.
      Quant à l’efficacité de la Gendarmerie, elle dépend moins du temps de travail supplémentaire que les Gendarmes vont devoir encore réaliser, que de la réponse pénale et notamment d’un début de commencement de sévérité devant frapper les délinquants. Mais il est plus facile pour nos politiques de demander toujours plus aux Policiers et Gendarmes que de bousculer la caste des magistrats et de froisser les bien-pensants du boulevard Saint-Germain. Et je consens qu’il est encore moins facile pour les petits officiers de rendre compte de cette réalité à leurs autorités que de continuer à essorer ses subalternes. C’est pourquoi, je ne vous tiendrai pas rigueur de cette faiblesse. N’est pas courageux qui veut.

    • LACROIX PIERRE

      C’est vrai M JEANNESSON que les bureaucrates n’ont jamais eu droit de cité chez nous et c’est normal mais de là a insulter tous les gendarmes de bureaucrates il y a un pas. Je pense que vous faite partie de la population gendarmique qui doit vite prendre sa retraite vous avec vos facultées qui vous quittent.
      Continuons dans ce sens et M. MACRON devra chercher des militaire car malgré le manque de boulot les places à prendre seront nombreuse vu les avantages consentis aux gendarmes.
      Moi même je suis retraité mais si j’avais un age correspondant à une carrière je ne pense pas que je referai le choix de la gendarmerie.
      Continuons à taper et a casser du gendarme c’est tellement facile et en plus il ne peut pas répondre.

  3. Kae

    Meme si la gendarmerie se trouverait à tout endroit en tout temps, le problème principal est que plus personne n’a peur en la gendarmerie ou en la justice. Les droits des mis en cause sont plus important que les victimes et encore plus que les forces de l’ordre. À quand une justice plus sévère et plus juste ? Avoir autant de gendarme que d’habitant ne changera rien si les personnes malintentionnées n’encourent aucune peine. Un cambrioleur avec un bracelet qui se fait attraper en flagrant délit de cambriolage a le droit à une nouvelle chance, mais ou vas t-on? Quand réagirons nous ?

  4. LeGueux

    @JEANNESSON:
    Toi, pour parler comme ça, tu dois être bien planqué derrière ton bureau ou alors tu es juste là pour faire de la provocation!
    Dans les deux cas, tu es insignifiant!

  5. Rigolerpournepaspleurer

    Il est intéressant de constater que le pouvoir politique s’en prend encore une fois, avec grande facilité aux gendarmes et militaires qui n’ont que le droit de la fermer et d’obéir. Son discours n’est nullement à destination des autres forces de sécurité intérieure (police, douanes, …) qui sont syndiquées et gardent leur droit relatif temps de travail (entre autre). De plus, pour un européiste convaincu, notre président a une drôle de façon de défendre l’Union Européenne en lui crachant dessus quand cela l’arrange.

  6. soly

    Moi, je vois qu’au bout de 30 ans de carrière, j ai de plus en plus envie de quitter l institution car cela va redevenir marche ou crève comme a l époque où les quartiers libres le soir n existaient pas et qu’on étaient corvéables à merci
    Ce n’est pas comme ça qu’on fera naître des vocations.

  7. Cos

    A fanfaronner aux différents sommets européens. A faire avaler des couleuvres……Ils sont très forts.
    Comme par hasard, c’est toujours la faute de l’Europe pour des décisions “””mauvaises””” mais lorsque l’Europe prend des décisions qui semblent justes nos hommes politiques peuvent s’opposer.
    Oui les gendarmes et militaires servent la FRANCE et la servent très bien….. leurs contraintes excessives et leur vie décousue sont très rudes. Qu’importe ils peuvent travailler 24h/24h de toute manière ils ne seront pas payer plus cher.
    C’est donc une annonce “gratuite” de la poudre aux yeux face à une institution qui semblent sans défense.
    Comment peut on mettre en place des équipes de concertation et prendre des décisions sans même les concerter…
    Dans tout autre corps de métier cela serait de la provocation …….pas pour les militaires……

  8. Superman

    J’ajouterais, sans être aigri, que cette nouvelle directive européenne allait (pour une fois) dans le bon sens…

    Avant, on se relevait 4 fois dans la nuit, c’était gratos, aucune compensation ni même reconnaissance particulière. On revenait au boulot à la même heure, et du coup, nous étions crevés les jours suivants à cause de ce manque de sommeil/repos.

    Depuis l’application de la directive, je me dis que lorsque je me relève, je vais pouvoir récupérer un peu et si opérationnellement c’est impossible, j’aurai un temps de repos assuré plus tard!

    C’est même une avancé pour le travail en lui-même… Je connais un paquet de Gendarme qui, avant l’application de cette directive, “fermait les yeux” durant la dernière heure de patrouille. Car s’il trouvait un gros truc juste avant la fin de sa patrouille, il se baisait lui-même. Il faisait des heures sup non payé pour la Gendarmerie sans aucune récupération.

    Mais maintenant, le même Gendarme se dit qu’il peut faire cette initiative sans problème, son temps de repos derrière sera assuré…

    Nos têtes pensantes n’avaient pas pensé à ça?

  9. VINCENT LLORCA

    En 1989, ( date de la révolution Gendarmerie ! ) je me suis fait “déglingué” pour avoir osé écrire à Monsieur Chevenement ; alors ministre de la Défense, lui expliquant objectivement le problème des astreintes pour les gendarmes et le CB , en brigade.
    Je lui ai fourni les éléments irréfutables des différences entre les gendarmes “de terrain ” et les gendarmes “administratifs”.
    La seule réponse que j’ai eu fut une admonestation par mon commandant de Groupement !
    Pour ceux qui ont connu cette période , ils savent de quoi je parle.

    L’annonce du Président ne me surprend pas, la Gendarmerie ( l’Armée, c’est différent) ne pourra jamais évoluer avec un statut tel qu’il existe actuellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *