lundi 21 août 2017
Accueil / Opérationnel / Pour ou contre le retrait de la grenade OF F1
Essor grenade-desencerclement CRS mis en examen
Une grenade de desencerclement en dotation dans la gendarmerie (Photo d'illustration D.C)

Pour ou contre le retrait de la grenade OF F1

Après la mort de Rémy Fraisse, en octobre 2014 à Sivens (Tarn) causée par une grenade OF F1, Bernard Cazeneuve, alors ministre de l’Intérieur, avait décidé de suspendre l’emploi de cette arme en dotation dans les escadrons de gendarmes mobiles.

Elle a ensuite été définitivement interdite par un décret du 10 mai 2017.

Jean-Louis Courtois, spécialiste des armes, publie dans le dernier numéro de Commando Magazine (pièce jointe) un article très complet sur le retrait de la grenade OF F1.

L’Essor de la Gendarmerie a décidé, avec l’accord de l’auteur, de vous permettre d’accéder à son article.

Fils et petit-fils de policier, Jean-Louis Courtois a débuté sa carrière dans la CRS 44 de Joigny avant d’intégrer l’Ecole de police de Sens comme formateur. Il a terminé sa carrière commandant de police aux renseignements généraux. Il est expert en armes et en munitions près de la Cour d’appel de Paris et collabore à de nombreuses revues spécialisées françaises et étrangères.

A voir également

Véhicule de la gendarmerie (Photo d'illustration/Essor).

Corse : il brise une vitre de la voiture de patrouille et crache sur un gendarme

Dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 août, les gendarmes sont intervenus sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *