dimanche 23 avril 2017
Accueil / A la une / Un colonel de Gendarmerie à la tête de la sécurité rapprochée de Hollande
GSPR-Logo Photo d'illustration (L'Essor).
Photo d'illustration (L'Essor).

Un colonel de Gendarmerie à la tête de la sécurité rapprochée de Hollande

Selon les informations de “L’Essor”, un colonel de Gendarmerie a pris depuis le début de la semaine le commandement du Groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR), chargé de la protection rapprochée de François Hollande lors de ses déplacements.

Le colonel Lionel Lavergne, 48 ans, succède à une policière Sophie Hatt. Celle-ci a été promue il y a une dizaine de jours au grade de directrice des services actifs de la Police nationale, l’échelon le plus élevé de la hiérarchie policière, et nommée directrice de la Coopération internationale du ministère de l’Intérieur. Commandant le GSPR depuis mai 2012, elle avait été la première femme à diriger la sécurité rapprochée d’un président français.

Le colonel Lavergne est, selon ses pairs, l’un des plus brillants officiers de Gendarmerie de sa génération, spécialisé dans l’intervention et la protection. Saint-Cyrien, il choisit la Gendarmerie et intègre l’Ecole des officiers de Melun. Après un premier commandement en gendarmerie mobile, il devient officier adjoint à l’Escadron parachutiste d’intervention de la Gendarmerie (EPIGN), de 1993 à 1997 avant de prendre de le commandement de la compagnie de Libourne (1997-2000). Il revient ensuite à l’EPIGN (2000-2004) comme commandant. Chef d’escadron en 2001, Lionel Lavergne passe par l’Ecole de guerre, avant de rejoindre l’Inspection générale de la Gendarmerie, comme chargé d’études (2005-2006).

Lieutenant-colonel, il devient commandant en second (2006-2007) du Groupe de sécurité et d’intervention de la Gendarmerie national (GSIGN), puis numéro deux (2006-2009) du colonel Denis Favier lors de la réorganisation du GIGN.

Colonel, il commande ensuite le groupement de la Haute-Corse (2009-2012). L’année suivante, il est auditeur du Centre des hautes études militaires (Chem), la voie royale vers les grands commandements et auditeur de l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN). En 2013, il commande l’unité de coordination des forces d’intervention (Ucolfi) du ministère de l’Intérieur avant de rejoindre le GSPR à l’été 2015 comme adjoint de Sophie Hatt.

Fort d’une soixantaine d’hommes et de femmes, le GSPR est composé à égalité de policiers et de gendarmes. Il assure la sécurité rapprochée de François Hollande, en trois équipes (“rouge” d’alerte, “orange” en réserve, “verte” en repos ou à l’entraînement) qui se relaient jour et nuit, 365 jours par an, en France comme à l’étranger autour du président lors de ses déplacements.

A l’intérieur de l’Elysée, la sécurité du président est assurée par les gardes républicains de la compagnie de sécurité de la présidence de la République (CSPR).

Pierre-Marie Giraud

A voir également

GSPR-Logo Photo d'illustration (L'Essor).

Sophie Hatt, commandant la sécurité rapprochée de François Hollande nommée à la tête de la DCI

Sophie Hatt, commandant le Groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR) depuis …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *