mercredi 24 janvier 2018
Accueil / L'actualité Nouvelle Aquitaine / Ce que font les gendarmes en Gironde
1138 conducteurs ont été contrôlés (Photo/RLG/L'Essor).

Ce que font les gendarmes en Gironde

Motard

La moto a été confisquée par les forces de gendarmerie à Belin-Beliet (Photo/RLG/L’Essor).

A Belin-Beliet, les militaires du peloton motorisé de Mios ont intercepté le conducteur d’une moto circulant à 132 km/h sur une portion pourtant limitée à 80. Hélas, ce ne fut pas la seule infraction car l’individu n’était pas assuré et n’avait plus de permis de conduire valable depuis 2012 à la suite d’une annulation pour conduite sous l’emprise de stupéfiants. La moto lui a été immédiatement confisquée et il devra s’expliquer devant le tribunal.

1138 contrôles

A la mi-novembre, c’est une opération d’envergure qui a été menée par les forces de la gendarmerie sur les principaux axes routiers du département de la Gironde. Au total, durant un week-end, ce sont 1138 conducteurs qui ont été contrôlés et une centaine d’infractions a été constatée : 45 alcoolémies, 6 conduites sous stupéfiants, 5 détentions de stupéfiants et 40 autres plus légères.

Trafic

Les gendarmes de Blaye ont mis fin à un vaste trafic de stupéfiants (Photo/RLG/L’Essor).

Les militaires de la brigade de recherches de Blaye ont mis fin aux agissements de plusieurs organisateurs d’un trafic de stupéfiants au bout de plusieurs mois d’investigations. C’est au mois de janvier 2017 que l’affaire a débuté, après que les militaires de Blaye obtiennent un renseignement sur un possible trafic local de cocaïne, résine et herbe de cannabis. Dans le cadre de ce trafic, ce sont une douzaine de personnes qui ont été formellement identifiées. Les interpellations ont eu lieu, le 20 novembre, dans différentes communes du Blayais, mais également en Dordogne et en Charente-Maritime. Trente consommateurs ont, de plus, été entendus.

Gendarmes blessés

Le 2 décembre, deux personnels de la compagnie de gendarmerie départementale de Langon ont été blessés par balle alors qu’ils intervenaient sur un différend familial. Ils sont, heureusement, hors de danger.

A voir également

Ce que font les gendarmes du Lot-et-Garonne

Suicide Important dispositif autour du centre des finances publiques de Tonneins, au début du mois …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *