vendredi 21 juillet 2017
Accueil / Société / Des mutualisations envisagées entre la police et la gendarmerie pour faire des économies
Scène de crime
Scène de crime police technique et scientifique à Ecully, siège de l'INPS Photo d'illustration (Photo AJS).

Des mutualisations envisagées entre la police et la gendarmerie pour faire des économies

Fusionner les laboratoires de police ou les écoles de formation des chiens: Gérard Collomb a envisagé jeudi des pistes d’économies pour le ministère de l’Intérieur dont le budget 2017 va être réduit de 526 millions d’euros, dans un contexte de lutte antiterroriste et de crise migratoire.

2018, c’est l’année la pire“, a par ailleurs averti le ministre de l’Intérieur sur France 2, écartant d’emblée une hausse du budget l’année prochaine.

Dans le budget précédent, on découvre qu’il y a huit milliards de crédits qui étaient annoncés et qui n’existaient pas (…) Je suis obligé de réabonder pour pouvoir payer un certain nombre de dépenses“, a-t-il expliqué.

Mardi, le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, a annoncé que dans le cadre d’une diète de l’ensemble des ministères pour récupérer quatre milliards et demi d’euros, l’Intérieur devrait économiser 526 millions d’euros, sans réduction d’effectifs. “Nous allons pouvoir jouer sur un certain nombre de postes économiques“, a affirmé Gérard Collomb.

Chacun a son laboratoire police scientifique. Est-ce que ça ne serait pas mieux que la gendarmerie, la police, éventuellement la préfecture de Paris aient le même laboratoire ?“, s’est-il interrogé.

Photo d'illustration (GIGN).
Photo d’illustration (GIGN).

Aujourd’hui, nous avons par exemple trois écoles de formation des chiens, est-ce qu’il ne vaudrait pas mieux n’en avoir qu’une ?“, a-t-il poursuivi.

Disant “comprendre” l’inquiétude des syndicats policiers après cette annonce de réduction budgétaire, il a déclaré qu’il ne reviendrait pas sur les accords sur le temps de travail ni “sur le déploiement des armes technologiques, des tablettes“. “On aura bien demain une police et une gendarmerie connectées“, a-t-il promis.

En février, un rapport de la Cour des Comptes avait plaidé pour une grande réforme de la police technique et scientifique, recommandant de mutualiser davantage les moyens entre policiers et gendarmes. Le rapport préconisait notamment de réduire le nombre de laboratoires publics de la police et de la gendarmerie.

Un commentaire

  1. Franceschi

    Pourquoi pas, mais un seul laboratoire pourra-t-il absorber toutes les demandes? Qui va définir les priorités? Et quel laboratoire va disparaître? On ne va tout de même pas laisser saborder l’IRCGN que l’on a mis tant de temps a construire. Idem pour Gramat et les chiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *