mercredi 13 décembre 2017
Accueil / L'actualité Grand Est / Aube : un véhicule de transports de détenus métamorphosé pour la gendarmerie
(Photo/ Gendarmerie nationale).

Aube : un véhicule de transports de détenus métamorphosé pour la gendarmerie

Le Centre de Détention de Villenauxe-la-Grande a cédé un Véhicule de Transports de Détenus (VTD) au Groupement de Gendarmerie Départementale de l’Aube, qui l’a transformé en poste de commandement projetable.

Pour une question de sécurité des personnels de l’administration pénitentiaire, ce VTD n’était plus utilisé pour les transfèrements et extractions. Devant cette situation, Patrice Bourdaret, chef du d’établissement du Centre de Détention de Villenauxe-la-Grande et le colonel André Gachie, commandant le groupement de l’Aube ont imaginé une cession gratuite et une transformation de ce VTD. Une idée novatrice mais particulièrement pertinente dans ces temps de mutualisation et de rationalisation des moyens.

Le projet a été soutenu financièrement par la formation administrative Champagne-Ardenne avec les compétences de la Section des Systèmes d’Information et de Communication et le Centre de Soutien Automobile Gendarmerie du GGD10, ainsi que le service du casernement de la caserne Oger. Le véhicule IVECO a été présenté au directeur de cabinet de la préfecture de l’Aube et au chef du centre de détention de Villenauxe-la-Grande.

Complètement autonome avec un groupe électrogène et un convertisseur 12V / 220 V, possédant une climatisation, ce poste de commandement projetable a été équipé de radios gendarmerie et préfecture, du réseau internet, de Néogend, d’une liaison VHF avec l’ensemble du département, de la messagerie tactique, et d’un écran télévision connecté pouvant également recevoir les images déportées d’un hélicoptère de gendarmerie.

Cet outil tactique a vocation à être déployé lors de rassemblements festifs ou exceptionnels, comme pour des événements calamiteux ou de crises majeures.

Sa capacité d’accueil, son équipement informatique et radio, lui permettent d’accueillir en plus du chef opérationnel gendarmerie, les autorités préfectorale, judiciaire et de secours.

La transformation de ce VTD en poste de commandement projetable a nécessité 200 heures de travail pour le CSAG, 160 heures pour la SSIC et 60 heures pour le service du casernement

L’Administration pénitentiaire possède plusieurs de ces VTD, qui ne peuvent pas être utilisés lors des transfèrements et des extractions. Alors pourquoi pas vous !

A voir également

gendarmes mobiles à Lyon pendant la fête des lumières 2017

Fête des lumières à Lyon : la Gendarmerie très mobilisée (vidéo)

Chaque année, c’est le rendez-vous à ne pas manquer pour tous les Lyonnais. Du  jeudi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !